Il pleut, sortez vos kway quetchua

Après avoir malencontreusement raté le sermon dominical à cause d'un coq-réveil défectueux, nous avons profité de la journée pour apprendre de nouveaux jeux aux enfants et avons appris quelques mots kitchwas. On s'est levé tôt ce matin, à l'heure où verdoie la montagne, pour planifier la construction de l'escalier avec les adultes du village. Après des dialogues plus ou moins mais plutôt plus que moins complexes, nous sommes allés chercher des pics, des pelles, des pioches, des planches et c'est tout. L'argile (roche ?) aux teintes multiples, tantôt friable, tantôt coriace, située dans une pente abrupte et boueusement glissante, a fait perler la sueur sur nos fronts lorsque nous avons tenté de l'aplanir avant d'y esquisser des marches. Nous avons ensuite dressé une liste du matériel nécessaire, puis sommes allés en acheter une partie à la ferreteria (quincaillerie) à Tena avant de profiter d'un almuerzo. Nous avons ensuite rencontré une jeune artiste italienne qui nous aidera à réaliser deux fresques sur les façades de l'école. Après avoir subjugués les enfants avec des tours de magie, nous allons vous quitter pour profiter d'un chili con carne bien mérité !

Commentaires

  1. Super
    la partie intéressante commence.
    Anne-Marie et Patrick

    RépondreSupprimer
  2. Ils sont tiennent par le ventre !!!!
    A propos de Kichwas, voici un article sur eux et leur relation à la nature si ça vous intéresse ou si vous vouliez partager davantage sur ce point avec eux ?
    https://drive.google.com/open?id=0BwnfqSAEIolSektlRVNwMnZLNE9VcDVzUTU3Q25EcTN2OExF

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Départ imminent

L'escalier, ça marche !

Bienvenido a Wambula !