Paint is back

Un de nos projets était de réaliser des activités artistiques avec les enfants. Myriam travaille en partenariat avec la casa Bonuceli, une association de volontaires italiens pour le développement culturel. Ainsi Fiorela, l'une d'entre eux, est venue mardi soir, et a vidéoprojeté un arbre sur l'une des parois de l'école, car Wambula désigne en kitchwa un type d'arbre. Avec les enfants sur nos épaules, nous avons crayonné les contours. Le lendemain matin, Nous avons mélangé les couleurs primaires afin d'obtenir du marron avec lequel l'arbre a été peint. En faisant d'autres mélanges, on a obtenu une vaste palette de couleurs pour se peindre les mains avant de les plaquer sur le mur afin de représenter les feuilles. Enfants, adultes et compagnons ont peinturluré avec joie et originalité leurs mains, avec pour résultat un arbre au feuillage mirifique. Les plus inspirés ont ensuite ajouté des détails pour parfaire la scène : le soleil, des plantes, un condor... Ce mercredi soir, d'autres personnes du collectif sont venues pour projeter dans la maison communale le film français "Kirikou y la bruja" qui a réjoui la communauté. Le vendredi, Nous avons entamé la peinture des murs extérieurs de l'école, qui sont passé de bleu et blanc à rouge et blanc cassé, avec l'aide d'une armée de petits peintres en herbes munis de leurs rouleaux et de leur bonne humeur, confondant parfois leurs petits camarades avec le mur. À court de peinture et subissant l'assaut incessant des fourmis sanguinaires à la soif insatiable, nous réaliserons la deuxième couche dès que possible. Le soir, un duo d'acteurs venant de Quito, nommé "La Meztiza" est venu à la maison communale afin d'offrir un spectacle mêlant chants et musique kitchwa, danses, blagues et un conte traditionnel, ce spectacle a eu un grand succès auprès des villageois. Nous savons désormais pourquoi les lapins courent vite et ont de grandes oreilles. Le difficile accès à Internet ne nous permet pas pour le moment de montrer autant de photos que nous le souhaiterions.

PS: une figure de style s'est glissée dans cet article, trouvez la et donnez son nom !

Commentaires

  1. Je ne trouve pas la figure de style, mais j'aimerais savoir pourquoi les lapins courent vite et ont de grandes oreilles.... N'oubliez pas de nous le dire au retour...
    Christian

    RépondreSupprimer
  2. Des journées bien remplies et riches en émotions. Bonne continuation pour votre projet que vous vivez pleinement. Avec du retard, une bonne fête à Myriam. :-)
    Nous aurons le plaisir de voir les photos à votre retour. ;-)
    Catherine

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas trouvé la figure de style mais j'aime bien le style tout court ,c'est très bien rédigé, c'est toi Charlotte qui écris? Je t'imagine bien reporter sans frontière...
    Désolée d'utiliser cette interface collective pour transmettre une info perso mais peux-tu rappeler à Arnaud d'écrire une carte à sa grand-mère Pouliquen sponsor du séjour et aussi ses grands- parents Thuillier, ça leur fera un plaisir immense! Merci beaucoup.
    Sophie
    (adresse : mme Pouliquen, 11 rue Rondelet 34000 Montpellier
    et Mr et Mme Thuillier 22 sente des Chataigniers, batiment les Marroniers 92380 Garches)

    RépondreSupprimer
  4. Coucou pour la figure de style nous proposons l antithèse pour l expression " soif insatiable". Bravo pour vos actions! Et vos nouvelles que nous apprécions.

    RépondreSupprimer
  5. Bravo ! Vous avez très bien travaillé et nous espérons que cela va améliorer la vie des jeunes locaux. Nous attendons la suite des aventures.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ne me Quito pas

Bienvenido a Wambula !

Il pleut, sortez vos kway quetchua